• Art rupestre

    ART RUPESTRE : un musée à ciel ouvert

    L'expression art rupestre (du latin rupes, « roche ») désigne l'ensemble des œuvres d'art au sens large (sans appréciation esthétique) réalisées par l'Homme sur des rochers, le plus souvent en plein air.

    Selon le préhistorien Emmanuel Anati, il existerait 45 millions de peintures rupestres sur des rochers et dans des grottes, sur 170 000 sites de 160 pays.

    L'art rupestre est caractérisé par l'utilisation de plusieurs techniques :

    • la gravure (piquetage et incision) : les artistes martelaient un support rocheux avec une pierre dure. Cette technique était très répandue. Dans ce cas, on parle de pétroglyphe.
    • la peinture : les poudres de couleur utilisées étaient des minéraux broyés. Grâce à un roseau ou un os creux, ils soufflaient les poudres de couleur pour représenter les crinières, les poils, les pelages d'animaux

    Les peintures et gravures rupestres du Sahara sont des œuvres en majeure partie néolithiques, réalisées à même la pierre dans le désert du Sahara. Elles représentent notamment les humains de l'époque, et une partie de la faune qui les entourait.

    Source : wikipédia

    Art rupestre du Tadrart Akakus #1, Libye 2005

    Art rupestre du Tadrart Akakus #2, Libye 2005

    Art rupestre des Tassili N'Ajjer #1, Algérie 2006

    Art rupestre des Tassili N'Ajjer #2, Algérie 2006

    Art rupestre dans le Hoggar, Algérie 2007

    Art rupestre dans les Tassili du Hoggar, Algérie 2007

    Gravures rupestres dans le Wadi El Chott, Egypte 2009

    Art rupestre de Twyfelfontein, Namibie 2017

    Peintures rupestres sur un site inconnu, Namibie 2017

     

    Art rupestre

    Pour en savoir plus :

    http://whc.unesco.org/fr/list/179

    http://whc.unesco.org/fr/list/287

    http://www.hominides.com/html/art/art-rupestre.php

     

    Flag Counter

  • Site inconnu à quelques kilomètres de Twyfelfontein, le 30 mai 2017

    Nous avons la chance de visiter ces superbes peintures rupestre dans une zone très peu connue, loin de toutes routes au milieu de nul part.

    Au cours de notre trek, nous découvrons quelques gravures rupestre disséminées sur un site en grimpant sur une petite colline :

    Peinture rupestre, Namibie

    Peinture rupestre, Namibie

    Peinture rupestre, Namibie

    C'est en s'approchant de ses rochers que notre guide nous demande d'entrer dans ce passage très étroit qui cache de magnifiques peintures rupestres, que je trouve personnellement beaucoup plus belle que les gravures très connues de Twyfelfontein, et me rappellent celles découvertes dans le Sahara.

      

    Peinture rupestre, Namibie

    Peinture rupestre, Namibie

    Peinture rupestre, Namibie

    Peinture rupestre, Namibie

    Peinture rupestre, Namibie

    Peinture rupestre, Namibie

    Peinture rupestre, Namibie

    Peinture rupestre, Namibie

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Twyfelfontein, le 29 mai 2017

    Site archéologique de Namibie inscrit sur la liste du patrimoine mondial en 2007

    Twyfelfontein, littéralement la fontaine hésitante, possède l’une des plus importantes concentrations gravures sur roche d’Afrique avec près de 2 000 figures répertoriées.

    La plupart de ces œuvres bien préservées représentent des rhinocéros, des éléphants, des autruches et des girafes, ainsi que des empreintes de pas d’hommes et d’animaux. Le bien comprend également six abris sous roche décorés de représentations humaines peintes à l’ocre rouge. Les vestiges mis au jour dans deux parties du site ont été datés de la fin de l’âge de pierre. Le site forme un ensemble cohérent, d’envergure et de qualité qui témoigne des pratiques rituelles des communautés de chasseurs-cueilleurs dans cette partie d’Afrique australe pendant au moins deux millénaires ; il illustre de façon éloquente les liens entre les pratiques rituelles et économiques des chasseurs-cueilleurs.

    La vallée de Twyfelfontein a été habitée par des chasseurs-cueilleurs de l'âge de la pierre de la culture Wilton, il y a environ 6 000 ans. C'est probablement eux qui ont réalisé la plupart des gravures et toutes les peintures.

    Plus tard, il y a environ 2 500 ans, les Khoïkhoï, un groupe ethnique d'éleveur assimilé aux San (Bushmen), ont également occupé la vallée qui est maintenant connue sous le nom Damara/Nama de /Ui-//Aes (littéralement les points d'eau hésitants). Les Khoikhoi ont aussi réalisé des gravures qui sont clairement reconnaissables des autres gravures plus vieilles.

    Source : http://whc.unesco.org/fr/list/1255

     

    Twyfelfontein, un des principaux sites d'art rupestre africain, Namibie

    Twyfelfontein, un des principaux sites d'art rupestre africain, Namibie

    Twyfelfontein, un des principaux sites d'art rupestre africain, Namibie

    Twyfelfontein, un des principaux sites d'art rupestre africain, Namibie

    Twyfelfontein, un des principaux sites d'art rupestre africain, Namibie

    Twyfelfontein, un des principaux sites d'art rupestre africain, Namibie

    Twyfelfontein, un des principaux sites d'art rupestre africain, Namibie

    Twyfelfontein, un des principaux sites d'art rupestre africain, Namibie

     

    Pour en savoir plus sur mon voyage en Namibie :

    Trek dans le Damaraland : trek-dans-le-damaraland-et-le-namib-central-namibie-mai-juin-2017 

    Erg du Namib : erg-du-namib-sossusvlei-deadvlei-namibie-2017

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ces sites rupestres ont été inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1982.

    Ces photos ont été prise en 2006 lors d'un trek d'une semaine dans les Tassili N'Ajjer en Algérie.

     

    Deuxième site d'art rupestre :

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Troisième site d'art rupestre :

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Quatrième site d'art rupestre :

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Cinquième site d'art rupestre :

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006 

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Pour en savoir plus : http://whc.unesco.org/fr/list/179

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ces sites rupestres ont été inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1982.

    Ces photos ont été prise en 2006 lors d'un trek d'une semaine dans les Tassili N'Ajjer en Algérie.

    Cet étrange paysage lunaire de grand intérêt géologique abrite l’un des plus importants ensembles d’art rupestre préhistorique du monde. Plus de 15 000 dessins et gravures permettent d’y suivre, depuis 6000 av. J.-C. jusqu’aux premiers siècles de notre ère, les changements du climat, les migrations de la faune et l’évolution de la vie humaine aux confins du Sahara. Le panorama de formations géologiques présente un intérêt exceptionnel avec ses « forêts de rochers » de grès érodé.

    Premier site d'art rupestre croisé lors de notre trek :

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006

    le Tassili est célèbre dans le monde entier pour les peintures et les gravures rupestres qui y ont été découvertes depuis 1933. Son art se partage entre différentes périodes dont chacune correspond à une faune bien spécifique, mais peut également être distinguée à partir de caractéristiques stylistiques, indépendamment de toute référence à l'écosystème.

    On peut en identifier cinq : la période naturaliste, qui peint la faune de la savane ; la période archaïque, au cours de laquelle les représentations, qu'elles soient petites ou colossales, prennent la forme de pictogrammes évidemment chargés d'une signification magique ; la période bovidienne (4000-1500 av. J.-C.), la plus importante sur le plan quantitatif, au cours de laquelle les représentations de troupeaux de bovidés et de scènes de la vie quotidienne, figurées en fonction d'une nouvelle esthétique naturaliste, comptent parmi les meilleurs exemples de l'art pariétal préhistorique ; la période du cheval, couvrant la fin du néolithique et la protohistoire, marquée par la disparition de nombreuses espèces en raison de la désertification progressive de la région, et par l'apparition du cheval ; la période du chameau, au cours des premiers siècles de l'ère chrétienne, qui coïncide avec l'installation d'un climat désertique extrêmement aride, et avec l'apparition du dromadaire. Le groupe de peintures le plus important se trouve à l'est de Djanet, à l'intérieur du parc national, mais d'autres œuvres d'art rupestre remarquables sont conservées plus au nord, dans la région du wadi Djerat, près d'Illizi.

     

    Pour en savoir plus :

    http://whc.unesco.org/fr/list/179

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gravures_rupestres_du_Tassili

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ces sites rupestres ont été inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1985.

    Ces photos ont été prise en 2005 lors d'un trek d'une semaine dans l'Akakus en Libye.

    Troisième site d'art rupestre :

    Art rupestre du Tadrar Akakus 2, Libye 2005

    Art rupestre du Tadrar Akakus 2, Libye 2005    Art rupestre du Tadrar Akakus 2, Libye 2005

    Quatrième site  d'art rupestre :

    Art rupestre du Tadrar Akakus 2, Libye 2005    Art rupestre du Tadrar Akakus 2, Libye 2005

    Cinquième site  d'art rupestre :

    Art rupestre du Tadrar Akakus 2, Libye 2005

    Art rupestre du Tadrar Akakus 2, Libye 2005

    Pour en savoir plus : http://whc.unesco.org/fr/list/287/

    Pour voir les photos du trek : http://steevephoto.eklablog.com/trek-dans-l-akakous-libye-2005-c27059666

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique