• Photos prise lors de l'exposition Osiris, mystères engloutis d'Egypte, à l'Institut du Monde Arabe, Paris

     

              Isis, mère universelle et protectrice et son frère et époux Osiris qui règne sur l'au-delà.

        

    Osiris avec son sceptre et son fouet au côté d'Isis coiffée de la couronne composé du disque solaire entre les cornes bovines

    Stèle d'Horus (380-280 av. notre ère, musée égyptien du Caire)

    Au recto et au verso, images et inscriptions évoquent la victoire du jeune Horus-Harpocrate sur toutes sortes d'animaux néfastes.

        

    Reine vêtue en Isis (-305/-30 av. JC en granit noir, musée national d'Alexandrie)

    Cléopâtre II ou III, représentée en Isis, reconnaissable à la perruque et à la robe traditionnelle, avec nœud dit d'Isis.

    Les souveraines aiment s'assimiler à la sœur-épouse d'Osiris.

        

    Statue d'Osiris (-305/-30 av.JC, bois de sycomore et traces d'or, Musée des antiquités de la bibliotheca Alexandrina )

    Le sycomore est lié à la renaissance d'Osiris. Lors des mystères sa re-gestation était symboliquement revécue, via une éfigie placée dans un sarcophage fait de ce bois.

       

    Statuette d'Horus de Bouto (-664/-343, 26e à la 30e dynastie, bronze, musée gréco-romain d'Alexandrie)

    Horus, le Dieu faucon, est coiffé du pschent, double couronne symbolisant l'unification de la hausse et de la basse Egypte.

    Statuettes en bronze d'Isis lactans et d'Osiris (8e-1er siècle av.JC, Musée maritime d'Alexandrie)

    Isis donne le sein à leur enfant Horus-Harpocrate.

        

    Statut colossale du Dieu Hâpy en granit rose (époque ptolémaïque -305/-30 av.JC, musée maritime d'Alexandrie).

    Ce Dieu de la crue et de la fécondité a été trouvé devant le temple de Thônis-Héracléion, au fond de l'eau, au nord-ouest du delta. La statue brisée en sept morceaux avait fait l'objet de restaurations durant l'antiquité. 

    Statue de Sérapis (3e siècle av.JC en bois de sycomore, musée gréco-romain d'Alexandrie)

    Sérapis est souvent représenté barbu et chevelu, tel Zeus, ou trônant avec le Cerbère, car il était également assimilé par les grecs à Hadès, le Dieu de l'au-delà.   

    Dès leurs premiers contacts avec la terre des pharaons, les grecs identifient les Dieux de l'Egypte avec leurs propres Dieux. Osiris par exemple est assimilé à Dionysos. De nouvelles divinités apparaissent aussi, coexistant avec le panthéon en place.

    Sérapis, Dieu des morts, de la fertilité, protecteur des marins et guérisseur, est ainsi inventé par Ptolémée I (-305/-283) qui disait en avoir rêvé. C'est une synthèse des dieux égyptiens Osiris et Apis, mais qui intègre également les Dieux grecs Zeus, Hadès, Poséidon - un syncrétisme favorisant la conciliation religieuse.       

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Commandée par le président François Mitterrand en 1983, la pyramide a été conçue par l'architecte sino-américain Leoh Ming Pei.

    La structure, qui a été entièrement construite en métal, s'élève à 21,64 mètres sur une base carrée de 35,42 mètres de côté et pèse environ 95 tonnes. La pyramide est composée de 603 losanges et 70 triangles en verre.

    Construite entre 1985 et 1989, la pyramide du Louvre a été inaugurée le 30 mars 1989. Elle est la première grande construction à avoir été réalisée en verre feuilleté.

    Elle est entourée de trois répliques plus petites constituant des puits de lumière et d'une cinquième pyramide, inversée, construite sous le Carrousel du Louvre.

     

    La Pyramide du Louvre de nuit

    La Pyramide du Louvre de nuit

    La Pyramide du Louvre de nuit   

    La Pyramide du Louvre de nuit

    La Pyramide du Louvre de nuit  

    La Pyramide du Louvre de nuit

    La Pyramide du Louvre de nuit   

    La Pyramide du Louvre de nuit

    La Pyramide du Louvre de nuit   

    La Pyramide du Louvre de nuit

    La Pyramide du Louvre de nuit

    Pour en savoir plus :

    http://www.louvre.fr/sites/medias_fichiers/fichiers/pdf/louvre-dossier-de-presse-projet-pyramide.pdf

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_du_Louvre

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Section paléoanthropologie :

    Lucy l'australopithèque âgée de 3,2 millions d'années    Lucy l'australopithèque âgée de 3,2 millions d'années

    Lucy : australopithèque âgée de 3,2 millions d'années découverte en 1974 à Hadar dans la région des Afars.

    Il s'agit ici malheureusement d'un moulage, l'original étant aux mains des chercheurs.

    Selam australopithèque âgée de 3,4 millions d'années    Selam australopithèque âgée de 3,4 millions d'années

    Selam trouvée en 2000 dans la même région que Lucy sur le site de Dikika. Le squelette quasi complet de ce bébé australopithèque âgé de 3,4 millions d'années a notamment permis de mieux comprendre le mode de croissance de l'espèce Australopithecus afarensis.

    Lien : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/3835.htm

    Mandibule de Nyanzachoerus 3,2 millions d'années   
    Mandibule de Nyanzachoerus 3,2 millions d'années

     

    Section œuvres d'art moderne traitant de l'histoire de l'Éthiopie :

            Le banquet d'Hailé Selassié                                                                                                    Le banquet d'Haïlé Selassié

    Tafari Makonnen, né le 23 juillet 1892 à Ejersa Goro, une ville de l'Empire d'Éthiopie, et mort le 27 août 1975 à Addis-Abeba, a été le dernier empereur d'Éthiopie de 1930 à 1936 et de 1941 à 1974. Il règne sous le nom de Haïlé Sélassié Iᵉʳ.

     

    Victime de la famine    Empereur Tewodros II  Victime de la famine par Eshetu Tiruneh                                Empereur Tewodros II (11/02/1855 – 13/04/1868)

    Lien Tewodros II : https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9wodros_II

     

    Empereur Haïlé Sellassié    Empereur Haïlé SellassiéEmpereur Haïlé Selassié                                                      En souvenir du couronnement de l'empereur Haïlé Selassié

     

    section ethnologie :

    Musée National d'Éthiopie    Musée National d'Éthiopie

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ces sites rupestres ont été inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1982.

    Ces photos ont été prise en 2006 lors d'un trek d'une semaine dans les Tassili N'Ajjer en Algérie.

     

    Deuxième site d'art rupestre :

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Troisième site d'art rupestre :

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Quatrième site d'art rupestre :

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Cinquième site d'art rupestre :

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006 

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer 2, Algérie 2006

    Pour en savoir plus : http://whc.unesco.org/fr/list/179

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ces sites rupestres ont été inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1982.

    Ces photos ont été prise en 2006 lors d'un trek d'une semaine dans les Tassili N'Ajjer en Algérie.

    Cet étrange paysage lunaire de grand intérêt géologique abrite l’un des plus importants ensembles d’art rupestre préhistorique du monde. Plus de 15 000 dessins et gravures permettent d’y suivre, depuis 6000 av. J.-C. jusqu’aux premiers siècles de notre ère, les changements du climat, les migrations de la faune et l’évolution de la vie humaine aux confins du Sahara. Le panorama de formations géologiques présente un intérêt exceptionnel avec ses « forêts de rochers » de grès érodé.

    Premier site d'art rupestre croisé lors de notre trek :

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006

    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006    Peintures rupestres des Tassili N'Ajjer, Algérie 2006

    le Tassili est célèbre dans le monde entier pour les peintures et les gravures rupestres qui y ont été découvertes depuis 1933. Son art se partage entre différentes périodes dont chacune correspond à une faune bien spécifique, mais peut également être distinguée à partir de caractéristiques stylistiques, indépendamment de toute référence à l'écosystème.

    On peut en identifier cinq : la période naturaliste, qui peint la faune de la savane ; la période archaïque, au cours de laquelle les représentations, qu'elles soient petites ou colossales, prennent la forme de pictogrammes évidemment chargés d'une signification magique ; la période bovidienne (4000-1500 av. J.-C.), la plus importante sur le plan quantitatif, au cours de laquelle les représentations de troupeaux de bovidés et de scènes de la vie quotidienne, figurées en fonction d'une nouvelle esthétique naturaliste, comptent parmi les meilleurs exemples de l'art pariétal préhistorique ; la période du cheval, couvrant la fin du néolithique et la protohistoire, marquée par la disparition de nombreuses espèces en raison de la désertification progressive de la région, et par l'apparition du cheval ; la période du chameau, au cours des premiers siècles de l'ère chrétienne, qui coïncide avec l'installation d'un climat désertique extrêmement aride, et avec l'apparition du dromadaire. Le groupe de peintures le plus important se trouve à l'est de Djanet, à l'intérieur du parc national, mais d'autres œuvres d'art rupestre remarquables sont conservées plus au nord, dans la région du wadi Djerat, près d'Illizi.

     

    Pour en savoir plus :

    http://whc.unesco.org/fr/list/179

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gravures_rupestres_du_Tassili

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire